Tous les articles par Mariama Abdou Gado

À propos de Mariama Abdou Gado

Je suis Abdou Gado Mariama, étudiante en médecine à l'Université Abdou Moumouni de Niamey (Niger), membre du Réseau des Etudiants en Médecine de l'Afrique de l'Ouest (REMAO) et jeune ambassadrice pour la santé reproductive et le planning familial. Je fais de l'action de sensibilisation pour un changement de comportement et de mentalité. J'ai créé le blog "Hanyar Korey" qui signifie "bonne voie" en langue haoussa, pour informer les jeunes des moyens de protection sexuelle et de contraception. Vous apprécierez particulièrement la rubrique "Meilleure option" où je vous parle des meilleurs moyens pour protéger votre sexualité et meilleures méthodes de planning familial.

Où mène une grossesse non désirée ? Partie 2

Dans l’article précédent, je vous parlais de « grossesses non désirées ». Nous allons maintenant entrer dans le vif du sujet.

Les statistiques

Les « grossesses non désirées sont un phénomène de plus en plus fréquent de nos jours. En effet, selon l’organisation mondiale de la santé (OMS), chaque année on dénombre 80 millions de grossesses non désirées, ce qui occasionne 45 millions d’interruptions volontaires de grossesses (IVG) qui ont pour conséquences 70 000 décès dont 97% sont enregistrées dans les pays en développement. Au Niger, le nombre de grossesses non désirées ne cessent d’augmenter. Il s’agissait de 125 000 en 2012, 134 000 en 2014 et 144 000 en 2016. On se rend vite compte que la situation est très grave.

Les progrès

Plusieurs dispositions ont été mise en place pour palier à ce fléau. Il s’agit entre autres de la sensibilisation sur l’utilisation des produits contraceptifs ou encore la recommandation de l’abstinence. Chacune d’entre elles a fait ses preuves et ensemble elles ont permis de réduire considérablement le nombre de grossesses non désirées dans le monde. En exemple, il s’agissait de 95000 grossesses non désirées évitées en 2015 et 104000 en 2016.  Ce sont d’énormes progrès, mais beaucoup reste encore à faire surtout en matière de suivi et de réinsertion sociale des femmes victimes de ce fléau.

Pourquoi le système de suivi et de réinsertion sociale ?

Il devient nécessaire de créer un certain nombre de conditions qui faciliteront le retour de ces femmes dans la société. Cela est important en vue de préserver leur santé physique et psychique. Dans beaucoup de sociétés et je prendrai en exemple celle que je connais le mieux (la société nigérienne) ; ces femmes sont généralement rejetées. C’est une attitude très fortement influencée par notre culture et nos croyances. Chez nous, une femme qui donne naissance à un enfant hors mariage commet un acte très grave, inacceptable par tout le monde, de ses parents les plus proches aux personnes les plus étrangères à sa vie.

Nombreuses sont les femmes nigériennes qui se retrouvent à la rue parce qu’elles sont enceintes d’un homme qui ne les a pas épousé et qui pour la plupart du temps fuit la responsabilité de la grossesse. Nombreuses sont également celles qui ont été battu souvent à mort ou chassées carrément de leur communauté pour la même raison. Pensez-vous que cela est la bonne attitude ? Les laisser à leur propre sort ? Ce n’est vraiment pas la meilleure solution. Elles sont déjà dans une période critique et cela ne fera qu’empirer leur situation.  C’est là qu’intervient le programme de suivi et de réinsertion sociale. Ces femmes doivent être accompagnées tout au long de leurs grossesses et même après.

Quelles méthodes pourraient permettre de mieux accompagner ces femmes ? C’est ce que nous verrons dans le prochain article.

 

N’oubliez pas de me donner votre avis sur le sujet dans les commentaires. Cela m’intéresse beaucoup. Et pour ne rien rater de mes prochains articles, suivez-moi sur facebook : https://www.facebook.com/hanyarkorey/, twitter : @MariamAbdou2, instagram : mariam_abdou96.

Merci beaucoup de m’avoir lu et à Jeudi pour la suite.

*Article similaire : http://agado.mafamilleplanifiee.org/ou-mene-une-grossesse-non-desiree/

Où mène une grossesse non désirée ? Partie 1

image-grossessenondésirée-bébésC’est un grand plaisir pour moi de m’exprimer sur un sujet qui me tient beaucoup à cœur. Un sujet qui constitue l’humanité, qui fait plutôt l’humanité : « donner naissance ». Il s’agit d’une étape cruciale dans la vie d’une femme. Pour certaines, elle constitue même une obligation car si l’on ne la franchit pas on se sent différente et on ressent un sentiment d’échec; dans d’autres cas, on se voit indexé par la société.

Grossesse et bonheur
image-grossessenondésirée-mèreheureuseDominique Blandeau disait : « L’acte de naissance est un acte d’amour entre la mère et l’enfant ; une jouissance douloureuse pour l’un et pour l’autre ».  J’ai plusieurs fois entendu des mères dire que leurs enfants sont pour elles le plus beau des cadeaux, la plus belle des bénédictions et qu’elles éprouvent une joie immense rien qu’en les regardant. Beaucoup d’entre elles m’ont décrit leur accouchement en des mots presque identiques : « C’était douloureux, mais la douleur est vite oubliée dès que tu as ton bébé entre les mains ».

Je vous avoue qu’en écoutant ces mères, j’eus presque envie de porter un enfant car je les voyais si heureuse. Moi qui ai toujours cherché la vraie définition du bonheur, j’étais certaine de l’avoir trouvé : « le bonheur c’est la maternité ». Je commençais à m’imaginer en tant que mère épanouie. Une joie immense m’envahissait rien qu’à y penser. Mais nous ne sommes pas là pour parler de mes envies de devenir mère donc revenons à nos moutons comme diraient d’aucuns. Toutefois, permettez-moi avant d’y revenir de vous dire quelque chose que vous avez déjà remarqué je suppose. Je suis quelqu’un qui écoute beaucoup les autres, surtout lorsque le sujet les concerne directement, plus ou moins .

Pourquoi j’aime écouter ?

Cela n’est pas anodin. C’est juste que je pense que ces personnes sont plus aptes à me donner des informations utiles même si des fois elles sont ennuyeuses. On a tous une fois écouté quelqu’un parler juste parce qu’on ne pouvait pas lui dire de se taire. Bref, toujours dans mon habitude d’écouter les autres, j’assistais il y a de cela plusieurs années; je devais encore être au lycée, à un débat entre deux amies. Leur discussion tournait autour d’une mère qui avait étranglé et jeté son bébé après lui avoir donné naissance. Ça vous choque n’est-ce pas ? J’ai moi-même été très choquée.

De mes deux amies, seul l’avis de l’une a attiré mon attention car pendant que l’autre condamnait la mère, elle, la défendait. Elle expliquait qu’elle n’a sûrement pas voulu de sa grossesse. Et donc, elle a préféré tuer l’enfant parce qu’elle n’aurait pas pu en prendre soin. De toute façon, elle rendra compte de ce qu’elle a fait soit sur terre ou dans l’au-delà. Ne vous inquiétez pas, je ne vous parlerai pas de l’au-delà ici. Je vous parlerai plutôt de ce que j’appelle une « grossesse obscure ». Vous allez comprendre pourquoi je l’ai appelé ainsi.

Qu’est-ce qu’une grossesse non désirée ? image-grossessenondésirée-grossesseosbscure

Pour commencer, imaginez juste que quelqu’un tienne une pièce brillante entre son pouce et son index et vous demande ce que vous voyez. La réponse sera simple si vous n’avez aucun problème de vue bien-sûr. Vous direz que vous voyez la face brillante évidemment, mais cela ne veut pas dire que l’autre face, que vous ne voyez pas, n’existe pas. Et vous le savez.

Aujourd’hui, quand on parle de grossesse, on voit tout de suite le joli tableau de la mère toute heureuse d’avoir eu son bébé. Cela n’est pas notre faute parce qu’il est beaucoup plus agréable de voir, d’entendre et de parler de ça. C’est ce qui nous est le plus commun et c’est ce qui est le plus accepté par la société d’ailleurs. Mais, il nous faut également parler de ce qui est le moins commun, le moins accepté, le mal vu, le mal jugé, le condamné. Je pense que vous commencez à comprendre qu’il s’agit de la grossesse mal jugée, mal vue; quand vous faîtes un peu le rapprochement.

Si vous avez grandi dans une société culturellement comme la mienne (nigérienne), vous y êtes déjà. Pour ceux qui n’ont pas compris, il s’agit de la « grossesse non désirée ». Elle est pour moi obscure parce qu’elle perd tout son caractère jouissif, toute sa beauté, toute sa splendeur, toute sa luminosité qui fait d’elle un événement exceptionnel dans la vie d’une femme. On a besoin et on doit parler de ces femmes qui donnent naissance sans l’avoir voulu. Comment est-ce qu’elles vivent leurs grossesses ? Leurs accouchements ? Et que devient leur vie après tout cela ? Telles sont les questions que j’aborderai dans mon prochain article. Celles-ci vous permettront de comprendre clairement où mène une grossesse non désirée.

 

N’oubliez pas de me donner votre avis sur le sujet dans les commentaires. Cela m’intéresse beaucoup. Et pour ne rien rater de mes prochains articles, suivez-moi sur facebook : https://www.facebook.com/hanyarkorey/, twitter : @MariamAbdou2, instagram : mariam_abdou96.

Merci beaucoup de m’avoir lu et à la semaine prochaine.